L'encyclopédie du jeu vidéo dont VOUS êtes le héros ! bookmark  
me connecter / m'inscrire
retour à l'accueil liste des jeux liste des consoles liste des constructeurs liste des éditeurs liste des développeurs collections des membres Gamepedia sur Dailymotion le forum Gamepedia
retour à l'accueil
Support
Editeur
Développeur
Genre
Année



Pikmin - Gamecube

Modifier cette fiche
Jaquette du jeu
Jaquette du jeu
Jaquette du jeu

Existe également sur
Voir la fiche du jeu sur Wii
Note moyenne : Note moyenne des internautes 8/10 (3 votes)
Nom(s): Pikmin [eu]
Pikmin [us]
Pikmin [jp]
ピクミン [autre]
Origine: Asie
Date sortie: 24/10/2001
Console: Gamecube
Développeur: Nintendo
éditeur: Nintendo
Genre: Réflexion » Stratégie / RTS
Joueurs: 1 joueur

» Connectez-vous pour ajouter des infos ou modifier cette fiche !

Pikmin est la nouvelle trouvaille de sieur Miyamoto pour la génération "Game Cube". Le jeu est assez atypique dans son concept et dans son level-design.

Pour faire bref, imaginez que vous atterrissez sur une planète hostile et que vous n'avez qu'un certain temps pour partir de cet univers et ainsi échapper à mort atroce... Pour reconstruire votre navette, vous n'avez pas d'autre choix que de vous servir des Pikmin, sorte d'hybrides entre animaux et plantes qui obéiront à vos ordres.

À vous donc de bien les commander pour qu'ils vous ramènent vos précieuses pièces de ferraille. Dans cette version il y a 3 genres de Pikmin, chacun avec sa propre habilité.

Sortie américaine : 2 décembre 2001
Sortie européenne : 14 juin 2002
Fiche créée par Osmose, mise à jour le 12/08/12 par Summonight.
Consultée 674 fois.
rechercher ce jeu sur Kelkoo.fr
rechercher ce jeu sur Amazon.fr
rechercher ce jeu sur Priceminister.com


Screenshot du jeuScreenshot du jeuScreenshot du jeuScreenshot du jeu
Connectez-vous pour ajouter un screenshot de ce jeu !


Aucune brève actuellement disponible pour ce jeu
 


Aucun preview actuellement disponible pour ce jeu.



Note 7/10 Note 7/10 rédigé par Cobra le 26/02/2009 
Vous êtes le capitaine Olimar, suite à une collision avec une météorite, votre vaisseau est allé s’écraser sur une planète inconnue. Lors de votre entrée dans l’atmosphère, de nombreuses pièces de votre appareil se sont éparpillées, et pour ne rien arranger, vos censeurs vous indiquent la présence d’oxygène. Un élément mortel pour les habitants de votre planète. Votre combinaison de survie dispose de 30 jours d’autonomie, un délai qui devra être mis à profit pour procéder aux réparations du Dolphin. Heureusement, vous allez rapidement faire une découverte qui vous donnera une raison de croire en vos chances.

SADV Cobra

Fenêtre sur Getas

 

Je dois avouer que j’ai été agréablement surpris en jouant à Pikmin, même si en réalité, je l’avais rapidement testé il y a un moment. Mais face au tas de jeux que j’avais en attente, je l’avais un peu oublié. Et puis ça m’a pris, comme ça, je l’ai vu parmi les autres jeux Gamecube et je l’ai choppé aussi sec. Bien m’en a pris car ça m’a occupé 4 jours. En gros, sous ses airs mignons, Pikmin recèle une jouabilité divinement simple et amusante.

 

Tout d’abord, le joueur n'est pas une divinité, commandant des unités inconscientes d’être manipulées, mais se voit au contraire matérialisé. En l’occurrence sous la forme du capitaine Olimar. Ensuite, toute la saveur du jeu repose en fait sur ces petits êtres qu’Olimar nommera Pikmin. Au nombre de 3, chaque espèce disposera, vous l’aurez deviné, d’aptitudes particulières. La première rencontrée est le Pikmin rouge, qui se démarquera d’abord par sa puissance d’attaque, la seconde, le Pikmin jaune, par sa capacité à être lancé plus haut que ses congénères, et enfin la bleue, par ses branchies qui lui permettent d’aller dans l’eau. Hormis le Pikmin bleu, chacun dispose d’une capacité secondaire. Au début, Olimar n’a avec lui qu’un seul Pikmin, bien trop peu pour faire quoique-ce soit, mais il pourra très vite augmenter ce nombre.

 

Le procédé est ultra simple. Chaque sorte de Pikmin possède un oignon (leur refuge) et peut s’en servir pour produire d’autres Pikmin de sa couleur. Pour cela, il faut aller chercher des palets et les rapporter à l'oignon de la couleur désirée. Les oignons n’ont aucune limite de population, ce qui n’est pas le cas des troupes sur le terrain, qui n’excédera pas 100 unités. Mais pourquoi autant ? Tout simplement car Olimar est minuscule, à peine plus grand qu’un ongle, et devra compter avec toutes sortes de créatures hostiles, allant de petits animaux aux insectes. Les décors en sont du coup très originaux, car disproportionnés. Olimar aura donc tout intérêt à se constituer très vite une véritable armée. C’est là que le nombre de Pikmin prend de l’importance. Comme vous le savez, le Pikmin le plus enclin à se battre est le rouge, mais si vous vous contentez d’en envoyer une dizaine, c’est à l’abattoir que vous les enverrez. Bref, vous l’aurez compris, l’adage, l’union fait la force, prend tout son sens ici. Ceci est d’autant plus vrais avec les autres Pikmin, qui en nombre, peuvent tout de même aller au charbon contre des créatures pas trop grosses. Dans tous les cas, les créatures vaincues peuvent être rapportées à un oignon pour être converties en Pikmin. Notez enfin, que toutes choses demandera un nombre minimal de porteurs, mais que l'on pourra y assigner plus que nécessaire pour aller plus vite.

 

Apparemment, tout se déroule bien pour atteindre les objectifs, mais il y a un hic, et un de taille. Les Pikmin sont absolument dénués d’intelligence. Dans la pratique, Olimar devra siffler sur les Pikmin qu’il veut emmener avec lui, un cercle apparaîtra alors sur le sol. Des lors, les Pikmin vous suivront AVEUGLEMENT où que vous irez, et ne se soucieront pas d’approcher de trop prêt une créature, et vous fairont dresser les cheveux sur la tête de bien d’autres manières encore. Par exemple, un peu partout se trouve du nectar et fait étrange, vos nouveaux petits copains sont un croisement curieux entre le règne végétal et animal. Ils auront donc l’incessante manie de s’y arrêter pour s’en nourrir. Je vous rassure, il y a ici un but, en l’occurrence celui d’accélérer leur croissance. Ceci étant, quand on est pressé par l’horloge, il est bien exaspérant de devoir rappeler ses troupes à l’ordre. Mais il y a bien pire, car vos Pikmin n’auront même pas la présence d’esprit d’éviter un lieu mortel. Ainsi, en traversant un pont, ils se contenteront d’avancer en ligne droite, sans se soucier de la flotte. Autant dire que tout ce qui est n’est pas bleu dans vos rangs, y passera. Tout juste, quelques-uns s’en sortiront si la rive est proche. Encore faut-t-il que ce soit pour vous rejoindre. On en fait plus des serviteurs comme ça. Enfin, il vaut mieux.

 

En fait, toute la problématique vient du fait que le jeu veut nous laisser seul maître à bord, et nous donne carrément tout contrôle sur ces petits êtres. Les Pikmin ne feront jamais rien que vous n’ayez demandé. Dans la pratique, quand vous les emmènerez, vous pourrez orienter leur direction via le stick C, ce qui vous permettra de les empêcher d’avancer n’importe où et de les envoyer au combat. Le soucis, c’est que c'est la seule manière que vous aurez pour les commander. Aucun ordre de formation, pas d’ordre pour qu’ils évitent à tout prix de croiser le chemin de créatures quand ils rapportent quelque chose au camp. Dans ce cas précis, il faudra s’assurer qu’ils ne croisent aucun ennemi sur leur chemin, autrement c’est le carnage assuré. En cas de rencontre, ils se borneront à accomplir leur tâche, rien de plus. Cela étant, le jeu est un véritable régal, et n'en serait que trop simple si le commandement était plus fourni. Et puis n'oublions pas que Pikmin est un STR vraiment très basique, rien à voir avec un STR aux objectifs multiples, et donc nécessitant un arsenal de possibilités. Outre les hostiles que vous affronterez, vous devrez utiliser les talents des 3 espèces pour atteindre certaines pièces bien mal tombées. Tenez, prenez un lieu en hauteur, et isolé en plus par l’eau. Vous devrez dans un premier temps lancer quelques Pikmin jaunes à cet endroit, pour à nouveau les lancer en hauteur, afin d’atteindre et de descendre l’objet. La dessus, des Pikmin bleus prendront le relais pour traverser l’étendue d’eau. Pendant le trajet du retour, vos Pikmin rouges nettoieront le chemin du retour, si ce n'est déjà fait. En passant, il sera utile de se contenter d’un objet récupéré par jour, pour consacrer du temps à la production de Pikmin. Enfin, sachez pour finir, que le jeu n’est pas très difficile, car en jouant avec un peu bon sens, je récupérais 1 objet minimum par jour, pour au final, terminer avec 5 jours d’avance. De plus, la grande facilité de production des Pikmin assure une gestion assez tranquille.







posté par Summonight le 12/08/2012




 
31 membres possèdent ce jeu :
[Fredifredo] [Bruniak] [Boumchakal] [Fr4nz] [Valuan77] [Bubblebobble] [Goshu] [Hoichi] [Prince2phore] [Numero41] [Spookymic] [Olisan] [Varla] [Reppa] [Golgoth] [Teknibal] [Zivaboy] [Memory Card] [Shootathelmut] [Bullitt] [Attila] [Phoenix12] [Dave] [Guiguy75bis] [Nipiva] [Usu] [Watcha] [Kuroneko7] [Stanours] [Monsieur B] [Vertigo]




Note 8/10
Jeu de stratégie à la sauce Nintendo ! Un indispensable pour les petits budgets 
Fredifredo, Grosbreuil.
» Vous aussi, donnez votre avis !


Gamepedia™ est une encyclopédie du jeu vidéo. Cette encyclopédie interactive vous permet de consulter et de créer de nombreuses fiches sur vos jeux favoris, des tests, des soluces, etc... Gamepedia vous permet également de gérer votre collection de jeux vidéo en ligne grâce a son interface unique. Votre collection est accessible en permanence et visible de tous. Vous aussi, rejoignez notre équipe de passionnés et contribuez à la sauvegarde de notre patrimoine vidéoludique :)



Google Rechercher sur gamepedia :


Referencement - Valid HTML 4.01 Transitional
Copyright © 2007, Le Kiff - Tous droits réservés. Cliquez ici pour nous contacter Nous contacter
Mentions légales - Déclaré à la CNIL sous le numéro 1205286